16/09/2016

LION-SUR-MER - la vie en jetable

Si j'étais énervante, je vous ferais un parallèle entre l'utilisation d'un appareil jetable et une expérience de vie qui révélerait tout plein de mes défauts : la démesure (on a dû m'empêcher de force de ne pas finir la pellicule en 7 minutes top chrono), l'impatience (insupportable d'avoir à ATTENDRE bon sang, ATTENDRE quoi), et puis le fait de toujours prendre trop de photos, tout le temps. 

Heureusement je ne le suis pas, énervante, et je vais donc vous épargner.

On est partis en week-end en normandie chez Emile le week-end dernier, après la première semaine de cours, et c'était beaucoup trop bien. Y avait tous les copains, y avait le soleil, de la musique toute la journée, grandiose bien sûr.




 Ci-dessus, Blanche en pleine démonstration de tecktonik. Elle est ultra forte.





Au lycée le vendredi. Démonstration de ce que je vous racontais plus haut : j'ai utilisé la moitié de ma pellicule prévue pour le week-end AVANT de partir en week-end. Bravo Dune.


Perdus au milieu de nulle part, mais toujours de façon très théâtrale.






Et puis quelques photos prises avec mon appareil habituel (je n'ai ÉVIDEMMENT pas pu me contenter de l'autre, la DÉMESURE tu te souviens), c'est tout de suite moins marrant.



 
Partez en week-end avec votre bande de copains, chers lecteurs. C'est trop cool.

14/09/2016

PLAYTIME /deux

Le jour où j'ai découvert que mon gymnase puant était extrêmement photogénique, mes lundis matins de dix à douze s'en sont retrouvés tout ensoleillés. VIVE LES COURS DE SPORT ! que j'ai scandé, mon appareil photo sous le bras : les shootings dans les vestiaires moisis se sont multipliés, les photos se sont mises à pleuvoir par ici, c'était la fête.

À la rentrée, l'angoisse, évidemment : et si... et si le personnel en charge du gymnase s'était rendu compte que les locaux méritaient grandement un coup de peinture, et si les recoins suspects avaient alarmé quelqu'un, et si tout avait changé ? Panique à bord. 

Heureusement que la vie est sacrément bien faite, et que nous avons retrouvé avec joie les vestiaires rose vif et les douches rose pâle, les murs bleu vert jaune les tapis couleurs ikea et mes copines délicieusement assorties au décor.

Nous étions sauvées. Ma prof de sport étant extrêmement sympathique, j'ai passé le cours à prendre tout le monde en photo sans remuer le moindre orteil, à danser sur britney spears (DÉCIDÉMENT, on pourrait croire que je ne fais que ça de mes journées) et je vous montrerai peut être la vidéo issue de ce joyeux moment multicolore.

13/09/2016

PLAYTIME /un

Avec Blanche, la fille qui a l'honneur d'apparaître sur la première photo de cet article, camarade scolaire et accessoirement mon amie, on a décidé de faire un film. Fortes de notre expérience ensemble sur la vidéo SO WHAT, on a eu envie de renouveler l'expérience, en allant encore plus loin, avec un scénario et des acteurs et du son et de paroles.

Évidemment, ce sera formidable. quelle idée

On a déjà passé pas mal de temps à y réfléchir et à y travailler, mais en attendant que le projet soit un peu plus abouti, l'esthétique recherchée nous trotte dans la tête.

Et puis comme on a tout trop de plein de choses à faire, on met du temps à avancer et on a décidé d'expérimenter un peu avec ce qu'on avait sous la main pour se familiariser avec l'ambiance. Ce qu'on avait sous la main = eux, mes copains plutôt photogéniques sur les bords ça va, leurs vêtements plutôt cools et branchés et coordonnés ça allait aussi, un stade joli et stylé comme tout, pile poil sur notre trajectoire (le parc Montsouris pour un pique-nique sous le soleil brûlant de la fin du mois d'août) et puis moi, photographe officielle de la bande avec une prédilection pour les couleurs complémentaires.

 
C'était parti pour une session shooting improvisé, ce qui arrive bien trop souvent si je suis dans les parages. (= si vous avez la malchance de me côtoyer, vous devez savoir à quel point je suis agaçante voire insupportable avec mes cliquetis d'appareil photo partout où vous vous trouvez. j'en suis navrée) 

Ce jour là tout le monde devait faire la moue et prendre l'air terriblement snob. Un jour je vous montrerai mes amis sous un autre jour.

Ensuite on est partis faire des crêpes en dansant sur Britney et o-zone, parce que bon sang, jouer aux gens stylés ça va bien cinq minutes. 

À demain (et c'est MÊME pas une blague)