mardi 30 septembre 2014

les trucs métalliques

Hey là !

Vous vous souvenez de mon article sur les trucs roses ? Aujourd'hui je remets ça avec une autre de mes passions pour les trucs métalliques !

Cet article n'était pas vraiment prévu, mais cette passion devient vraiment obsessionnelle.

Si je m'écoutais, je mettrais du métallique partout : sur mes pieds, sur mes ongles, sur mes yeux, sur mes jambes de déesses (LAISSEZ TOMBER mes amis, j'ai déjà essayé de me reformater mais rien n'y fait).... vous voulez un petit descriptif ?

Sur l'image ci-dessus, vous pouvez apercevoir un maquillage complétement fou, que je soupçonne d'avoir été fait à l'or liquide tellement que c'est beau, une manucure/pédicure effet miroir, une jupe Rabih Kayrouz sublimissimeune chaise esprit Eames en argent, des objets dorés, un pantalon de l'espace et un pull Isabel Marant.

Et si je poursuis, vous pouvez apercevoir une des rares photos de street style que je trouve vraiment inspirante, j'adore cette tenue, des objets géométriques, des  paillettes étoilées pour en saupoudrer (et non pas soupoudrer) (oh mince, je crois que je l'ai déjà dit dans un autre article) (oh nonnnn) 2 jupes proenza schouler (tellement jolies qu'une seule, et bien ça ne suffisait pas) et enfin un short en lamé métallique rose gold.

Je pense que je suis atteinte d'une maladie saisonnière que j'appelle la "colobscession d'automne", parce que je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais l'an dernier à peu près à la même période, j'étais en plein délire coloré avec mes moodboards de toutes les couleurs, RAINBOW WEEK que ça s'appelait... en tout cas j'en possède tous les symptômes.

bon je vous laisse, à demain les amis !

(j'annonce la gagnante du concours Papier Tigre très bientôt)

lundi 29 septembre 2014

dressed up ! #24 la jolie robe trop petite pour moi

Hey ! 

Vous savez qu'il y a des tas de vêtements que je considère comme des "inconditionnels de mon placard", que j'aime d'amour et que je ne vous ai jamais montré ?

Cette robe en fait partie. Son histoire est très longue et pas très racontable par ici, mais en gros c'est une robe cousue à la main de chez Bergdof Goodman et qu'elle vient tout droit des sixties.


Je l'ADORE. Elle a une coupe un peu trapèze, pas de manche, un petit col Claudine mignon, et sur le bas de la robe (caché par ma pochette, oups, pas intentionnel) un motif de vagues et un bateau joli.

Bref, cette robe est vraiment chouette. Le seul problème (qui en est vraiment un, même si je parviens à le contourner) c'est qu'elle taille du 4 ou du 6 ans, et que j'ai beau ne pas être un très grand gabarit, impossible pour moi de fermer la fermeture éclaire en entier, sous peine de me faire étrangler par ma robe (cela dit, c'est plutôt glamour, comme mort) (je raconte VRAIMENT n'importe quoi, en fait)

Du coup j'ai appris à associer cette robe avec différents hauts, aujourd'hui je la porte avec mon tee shirt gris que j'ai cousu moi-même (et qui revient toujours dans nos conversations, puisque c'est mon seul tee shirt gris) et je trouvais que le rendu était un peu Jacquemus-ien alors j'ai décidé de sortir comme ça.

Pardonnez la sur-abondance de Dressed Up ! en ce moment, j'ai bien trop de photos à vous montrer mais je ne vais surtout pas m'en plaindre.


Robe vintage (on va dire ça comme ça) - Tee shirt made by Dune - Pochette Chanel en silicone trouvé chez TIGER en Italie - baskets Sandro 
Plein de bisous

dimanche 28 septembre 2014

en sortant de l'école... balade parisienne


Hello !

Aujourd'hui je vous montre des photos que j'ai prises avant-hier... je me suis baladée dans Paris quasiment toute la journée et surtout toute seule, ce qui explique l'absence de photos de moi (à part un mini selfie-miroir, je n'ai pas pu m'en empêcher) !

Je vais donc vous raconter ma jolie journée en image, et vous verrez que cela va vous ENCHANTER. Parole de moi.

St Paul
Alors... il faut savoir que mon appareil photo est TRÈS chouette mais TRÈÈS lourd, et que mon sac de cours l'est aussi. Et comme il faut quand même garder un certain sens des priorités, me voilà obligée de préférer glisser dans mon sac mon classeur de physique-chimie ou mes feutres de toutes les couleurs plutôt que mon bébé machine à photos... et ce 4 jours sur sept... mais une fois par semaine je commence tard, et j'ai décidé de l'emporter et de prendre des photos sur le chemin.

Nation
Désolée si les photos ne sont pas hyper nettes jusqu'à présent, je ne pouvais littéralement pas m'arrêter de peur d'arriver en retard au lycée.

(ah, et je me suis dit qu'il fallait que je vous partage cette réflexion capitale que je me suis faite : ne trouvez-vous pas à ces photos un petit air dramatique bien sympathique ? non parce que j'avais du Lana del Rey dans les oreille, la réflexion était la suivante : est-ce que la musique que l'on écoute influence les photos que l'on prend) (la réponse est non, haha)

Boulevard Diderot
Hey là !

Et puis j'ai décidé de profiter de la jolie lumière qu'il y avait et de rentrer chez moi à pied en me promenant un peu (j'espère que vous appréciez le sacré racontage de vie que je vous sers là, non mais)...

Et comme Paris fait partie des villes les plus photogéniques du monde entier, vous comprendrez que mon appareil photo chéri (ce post est une véritable déclaration d'amour, ça en devient gênant) n'est pas resté inactif.

Est-ce que vous connaissez la Coulée Verte ? (le nom est étrange, on est d'accord) C'est une sorte de promenade plantée sur un pont au dessus de la ville, assez sympa.

C'est plutôt tranquille, malheureusement la vue sur Paris n'est pas vraiment jolie...

J'ai quand même décidé d'y grimper, ça faisait des années que je n'y étais pas allée, et entre temps j'ai décidé d'immortaliser ces pubs Kenzo décidément trop géniales.

Ce sont les seules publicités que j'aime vraiment et que je trouve très créatives, voilà tout.

Du haut de la Coulée Verte.

Comme j'étais obligée de marcher dans le mauvais sens, je suis très vite redescendue, mais ça m'a donnée envie d'y retourner !

Pont de l'Arsenal
Le joli pont de l'Arsenal, tout un article lui avait été dédié (certains blogueurs dédient leurs articles à leurs amis, moi je les dédie à des ponts... il faut savoir faire preuve d'une certaine originalité) à relire par ici.

Et puis j'ai commencé à en avoir marre, et j'ai malheureusement rangé mon appareil dans mon sac... j'espère que cet article vous a plu, son utilité relative reste à prouver, mais cela dit, est-ce que mon blog est vraiment utile, dans le fond ? est-ce son but premier ?

(et là vous comprenez pourquoi j'ai laissé tomber la philo cette année, après 2 cours seulement)

kiss !

samedi 27 septembre 2014

dressed up ! #23 le pull bleu, le col blanc et le titre nul



Hey mes amis !

Je pense que le titre du jour dit tout et qu'il le dit bien... bonne journée, bisous
AHAHAHAH
Vous avez vraiment cru que j'allais vous laisser tranquille ? Mon dieu qu'est-ce que c'est marrant ! Ok j'avoue que c'était nul, mais je l'avais encore jamais faite cette blague là.

Bref, j'étais sérieuse quand je disais que le titre disait tout, qu'est-ce que vous voulez savoir de plus ? 


En ce moment je suis complétement perdue quand à la météo... je commence ma journée à 7h30 en ayant froid alors je porte un bonnet. J'arrive en cours vers 8h, j'enlève mon bonnet, et je garde mon sweat chaud (ou mon pull bleu). Et puis vers 17h je commence à mourir de chaud, si je peux je repasse chez moi mettre un short et un tee shirt pour ressortir, et dès 19h je me gèle de froid (à base de convulsions et de sauts dans tous les sens) (n'importe quoi la blogueuse)... vous êtes absolument ravis d'avoir perdu 17 secondes de votre journée à lire ce paragraphe, n'est-ce pas. oh que oui.

J'ai fait un constat toute seule : je pense qu'avec mes textes débiles (objectivement c'est le grand souk du texte d'apprentie blogueuse, ON EST D'ACCORD), sur une base de 101 lecteurs (comme les 101 licornes) 67 partent effarés après 2 lignes de lecture, quand aux autres ils restent, se fidélisent, deviennent fan de moi, admirent le génie de ma personnalité, réalisent des pancartes à mon effigie, créent des clubs dont je suis la présidente, tout ça tout ça vous voyez (la routine).. non sérieusement, merci de me supporter. je vous envoie des bisous magiques.

 
pull Claudie Pierlot trouvé dans une braderie (donc ancienne collection), col Carven x Petit Bateau, jean Cheap Monday, sac American Apparel, baskets Sportstar

kiss kiss étoilés

jeudi 25 septembre 2014

Style inspiration : les années 60

Hey !

Je vous en ai parlé dans un de mon dernier articles, voici un grand update de ma passion pour la mode des sixties !

C'est super tendance en ce moment, je sais, mais pour ma défense (même si l'expression "années 60" ne mérite aucune défense) (salut la phrase qui veut rien dire, bienvenue sur mon blog) je vous bassine avec cette passion que j'ai depuis les touts touts débuts de ce blog.... 

J'ai décidé que personne n'avait dû lire cet article (c'était l'époque où je bloguais encore dans le vide) (c'était chouette, mais ça l'est encore plus maintenant, quand même) et qu'un peu de remémoration mentale ne ferait de mal à personne, et surtout pas à toi.

Aujourd'hui j'en parle avec des sujets bien précis, mais si vous voulez savoir ce qui me plaît en général dans cette époque, ce serait... les coupes droites et trapèzes des vêtements, les couleurs pastels ou pas, l'incroyable liberté apparente des tenues, certains imprimés, l'allure folle des femmes de cette époque... 


+ Les Demoiselles de Rochefort, Jacques Demy, 1967

Sérieusement, les demoiselles de rochefort ? Je ne sais pas si j'ai suffisamment répété par ici à quel point ce film était un inconditionnel de ma culture de passions en cinéma.

Non seulement j'aime regarder ce film, mais j'aime chanter ce film à tue-tête, et puis m'inspirer des délicieuses tenues couleur bonbons acidulées qui habillent cette comédie musicale que j'aime d'un amour gros comme ça (désigne le mont Fuji de son doigt vernis de paillettes)


+ Courrèges

Tout autre style (c'est ça que j'aime dans les années 60 aussi, la variété de styles tous reconnaissables et géniaux) mais que j'aime tout autant : le futurisme, ici avec Courrèges, des découpes de fou et les lunettes mythiques. Je n'ai toujours pas compris comment qu'on fait pour ne pas être aveugle en les portant, mais c'est pas grave, elles sont admirablement sympathiques à regarder.



+ L'Homme de Rio, 1964

Je vous ai rédigé un roman quand à mon adoration pour ce film, qui est absolument génial en tout points, et c'est à lire par ici, alors je ne vais pas recommencer.

Pendant la quasi totalité du film Françoise D'Orléac porte une robe bleu ciel à tomber par terre de jolieté.

Et le film en lui même tout seul respire les sixties. je sais pas si c'est compréhensible, c'est vrai en tout cas. C'est un film à voir, mes amis.



+ Jane Birkin et Blow-Up, 1966

Ce film m'a trop énervée pour que je puisse l'aimer (il m'a rendu folle, sérieusement) mais je suis obligée de reconnaître que certaines de ces scènes comportent des supers idées trop chouette trop chouettes, notamment un shooting visible ci-dessus qui illustre parfaitement bien cet article, et puis surtout la présence de Jane Birkin, une de mes idoles... qui possède un look adorablement "soixantesque" dans ce film là.


+ Audrey Hepburn dans Comment voler un million de dollars, 1966

En Courrèges du futur, ce look est absolument génialissime ! Complétement importable mais gé-ni-al-iss-ime.



+ Twiggy

Et voici venu le sujet qui fâche un peu... "Twiggy" est la réponse de tellement de gens quand on leur demande "les sixties ?" (oui parce que tout le monde fait ça, c'est bien connu) que ça en devient énervant et que ça en perd de son sens. 

Pourtant Twiggy représente tellement bien ce que j'essaie de communiquer avec vous aujourd'hui... les photos dans lesquelles elle apparaît sont belle, elle même est hyper belle, c'est une véritable icône et je l'adore énormément. (seulement j'ai bien pris soin de la caser vers la fin de mon post, haha)


+ Collection Mondrian, YSL, 1965

Et on finit avec la mythique robe Mondrian d'Yves Saint Laurent, ou plutôt la collection de ces robes... j'admire énormément le travail d'YSL et je sais que parler uniquement de ces robes-ci quand on évoque ses collections des années 60, ce n'est pas du tout représentatifs, mais je les trouve tellement... parfaites.

Oui c'est ça, ces robes pour moi c'est exactement la perfection sur tissus.

Ça pourrait être l'explication de ma passion pour cette décennie, d'ailleurs. La presque-perfection faite tissus. C'est pas mal, tiens.

J'espère qu'avec toutes ces merveilleuses choses rassemblées dans un seul article, vous vous êtes ralliés à ma passion... sérieusement, les années mille-neuf-cent-soixante, stylistiquement parlant, ce n'est pas formidable peut être ?

bisous du futur

mercredi 24 septembre 2014

dressed up ! #22 le manteau de pluie

Salut les gars !

Comment ça va ? Moi très bien... l'autre jour chez Zara, j'ai fait la connaissance de cet adorable imperméable vert, et j'en suis tombée amoureuse.

Du coup, j'ai profité de l'humeur pluvieuse du ciel aujourd'hui, pour aller me cacher dans un endroit un peu déprimant/dramatique au bord de la Seine et prendre des photos !

Non sérieusement, je trouve que cet endroit correspondait parfaitement à la tenue que je vous présente maintenant.

J'adore mon nouveau ciré de pluie, ou plutôt je l'ADORE. Je le trouve plutôt original, je cherchais un ciré depuis longtemps (j'adore les transparents, mais bonjour la galère pour les porter avec la tenue qu'il faut) et celui là me plaît vraiment, dites-moi si je deviens folle mais je trouve qu'il a une forme un peu trapèze un peu esprit années 60.
 
D'ailleurs, en parlant des années 60, ça vous dirait un article un peu "mise à jour" quand à mon idolation de cette décennie, stylistiquement parlant ?

Parce que j'ai l'impression de vous en parler tous les 2 jours, mais je viens de me rendre compte que je n'avais écrit qu'un seul article à ce sujet, et je pense que c'était le 2ème article que j'ai posté par ici, donc ça commence à dater sérieusement.

Sachez que le vélo est là juste pour faire joli sur les photos. Pardon de briser le mythe de la parisienne en ciré vert bouteille qui fait du vélo entre 2 séances photos.

J'ai volé ce vélo... devinez à qui...... 

A) un gentil chat errant qui passait par là avec un vélo bien trop grand pour ses pattes

B) une copine avec qui j'ai pris ces photos.

C) un vieux monsieur qui était fan de mon blog et qui voulait m'aider pour cette représentation de la parisienne en imperméable vert

D) un gentil pigeon mignon qui gambadait par là avec ce vélo bien trop grand pour ses plumes

(mais pourquoi est-ce que je suis comme ça ???????????)

Réponse : B. (j'ai toujours pensé qu'en devenant apprentie blogueuse, j'avais raté ma vocation première, qui était Rédactrice de quiz pour des magazines. Quelle calamité géante)
 
Avec mon ciré, je porte mon jean préféré du monde entier, je vous en parlais ici,  mon tee shirt cousu main et mon collier de l'amour que je portais par là !

(ouais, je radote même avec mes tenues, c'est dire)

 
 Imperméable Zara Trafaluc - Tee shirt DUNECOLLECTIONS (made by moi) - Collier Marianne Olry - Jean Acne - Boots Jonak

bonne journée à tous ! je vous fais des bisous