ÉTÉ ÉPISODE 5 - RENCONTRES D'ARLES

Ma fameuse maison dans le Sud est génialement située, puisqu'elle est à proximité de plein de villes sympas dans lesquelles on peut passer la journée : Nîmes, Avignon, Isle sur la Sorgue, Montpellier, Marseille, ou comme aujourd'hui, Arles. 

C'était la deuxième fois qu'on faisait les Rencontres de la photographie (tu peux lire mon compte rendu sur l'édition 2015 par ici), et on avait retenu certaines leçons :

- 40 expos photos en une journée c'est BEAUCOUP
- 40 expos photos par 40°C, c'est bof

On a donc décidé de faire le festival en deux fois, histoire de pouvoir tout voir, mais également de se balader dans la ville et de prendre notre temps. La première journée, on a fait toutes les expos sur notre passage en se promenant, et la semaine suivante, on est allés dans l'immense espace qui regroupe plusieurs expos, le parc des Ateliers. (là où va se dresser une tour signée Gehry dont on assiste à la lente construction tous les étés depuis 3 ans)

Dans l'ensemble je vous avoue avoir été un peu déçue par ce festival, la plupart des expositions étaient très conceptuelle et cérébrales, et au bout de la sixième expo, on en a eu un peu marre d'avoir à lire tous les cartels pour ne pas s'ennuyer mortellement devant la plupart des photos, qui n'étaient pas vraiment enthousiasmantes. 

Cela dit, on a quand même fait de bonnes découvertes : l'expo Don McCullin, qui rassemblait des photos moins connues et surtout hors de la guerre était géniale, j'ai beaucoup aimé l'expo Parfaites imperfections, beaucoup d'artistes qui jouaient sur le hasard et l'erreur, j'ai trouvé certaines séries très drôles et la scénographie intéressante... l'expo Mauvais Genre, une collection sur le travestissement à travers le temps était au premier abord vachement intéressante, mais vraiment trop dense et les photos si petites qu'on finissait par passer très très très vite d'une pièce à une autre...

Western camarguais et Monstres faites moi peur n'étaient pas mal non plus, mais uniquement axée sur le cinéma (et avec beaucoup de captures d'écran de film), donc pas tellement photographie que ça ? (en tout cas, une superbe chanson de johnny halliday sur sa vie qui va commencer nous a tapé sur le système et rendu la vie plus belle dans la première expo) 

Et puis la mini expo/installation en plein air de Toilet Paper que j'ai vraiment beaucoup aimé, un tas d'images surprenantes, percutantes, drôles ou dérangeantes qui m'ont bien plu.


Bref, quand même pas mal de découvertes inspirantes, mais une expo sur 2 ne présentait pas grand intérêt, et c'était plutôt décevant.
 
Cela dit, on a profité de cette journée à Arles pour aller dans la librairie Actes Sud qui nous était inconnue et qui est FORMIDABLE. Un immense espace qui fait librairie/papeterie/magasin de beaux-arts/hammam/café/restaurant/disquaire/cinéma/marchand de glace, un espace labyrinthique à souhait comme j'aime tant, un choix incroyable dans tous les domaines et un lieu assez beau.


Si vous êtes allés à Arles, dites moi ce que vous en avez pensé, ou si j'ai raté des expos absolument géniales... et sinon dites moi ce que vous avez découvert de formidable cet été, expos ou festival ou autres, ça m'intéresse beaucoup !!

1 commentaires:

  1. J'avais bien fait de lire ton article avant et ait eu les mêmes coups de coeur. Et le même avis sur certaines expo trop conceptuelles/art-contemporain-que-t'as-pas-envie-d'avoir-a-une-expo-photo... Mais globalement, il y a de très très bonnes expos. Le programme est dense donc bien de savoir à l'avance quoi prendre et quoi laisser. J"y ai passé deux jours aussi et c'était le bon timing ! Surtout par cette chaleur...

    Julie

    RépondreSupprimer

 

AU HASARD !

Archives

VIDÉOS

@welldune INSTAGRAM