ON EN AVAIT MARRE DE TRAVAILLER

Avec l'approche des vacances scolaires (et non, pas celle du bac, merci non merci viens on annule), la motivation des écoliers semble décliner peu à peu. Curieux phénomène que celui-ci !  

Reportage en milieu naturel : comment les lycéens réussissent-ils à passer sept jours consécutifs sans passer un seul instant à travailler ? Suivez bien, je vous explique tout, c'est facile.

Allez viens, je te raconte ma folle semaine.




1/ L'ÉTUDIANT NE TRAVAILLE PAS, IL SE CULTIVE

Aller faire une expo, quel bon prétexte pour ne pas faire ses devoirs et/ou rater des cours ! Non seulement l'étudiant sort du cadre scolaire, mais en plus il déculpabilise. C'est vrai quoi, les expos, la culture générale, c'est tellement plus important qu'un énième commentaire de poème ou qu'un autre cours monotone sur les sculptures de la Renaissance. Non? 

Cette semaine, je suis passée faire un tour parmi les collections permanentes du Centre Pompidou, et puis je suis allée voir l'expo Extras fantômes à la Gaîté Lyrique.

Ça tournait autour du numérique, avec des œuvres participatives, des miroirs déformants, des détecteurs de présence, des objets qui respirent... (et puis pas mal de lumières colorées) Une expo assez marrante et très ludique, et un bon terrain de jeu pour l'apprentie photographe que je suis.



2/ L'ÉTUDIANT NE TRAVAILLE PAS, IL PREND L'AIR

Nombreuses sont les sorties organisées en fin d'années : les élèves, devenus féroces à force d'être enfermés dans leur cage (la salle de classe, donc, et oui je vais trop loin dans mes histoires), ont alors le droit d'être promenés.

Mais la sortie scolaire promise peut vite se révéler être un piège : coincés avec le prof côte à côtes sur les strapontins du métro (à devoir parler du mauvais temps et du conseil de classe pendant huit stations), obligés de rendre un compte rendu de la sortie à la fin (quand tu as passé l'heure à dessiner tout le monde de la main gauche)... Il faut donc que l'étudiant soit préparé.

Cette semaine, on nous a emmenés à la ménagerie du Jardin des Plantes (où l'on a malencontreusement perdu nos professeurs.... zut) et voir une expo à l'Ambassade d'Australie. Ce que j'ai préféré dans cette sortie, c'était le métro aérien. La ligne 6 parisienne est si géniale que je voudrais la prendre uniquement pour faire une balade ensoleillée.



3/ L'ÉTUDIANT NE TRAVAILLE PAS, IL MANGE

S'échapper au Franprix pour acheter tout un festin, arriver en cours avec une soixantaine de croissants pour faire céder le prof "mais non monsieur on va pas travailler quand même, on vous a ramené un petit déjeuner !!!!!!", faire une pause thé à la menthe de 30 min parce qu'il "ne faudrait pas en renverser sur nos planches, ça serait dommage...", l'étudiant adore manger.



4/ L'ÉTUDIANT NE TRAVAILLE PAS... MAIS IL DEVRAIT

Je sais, c'est triste, comme fin. Ne vous inquiétez pas, j'ai quand même eu un tas d'autres amusements photogéniques (voir ci-dessous), ou moins photogéniques... mais mes épreuves sont dans 6, 16 et 17 jours si je sais compter (ce qui n'est pas aussi sûr que vous semblez le croire), et ces commentaires de poèmes, ils ne vont pas s'apprendre tous seuls. J'espère que je ne vous manque pas trop (la bonne blague), que vous aimez un peu bien mes photos, que toi ton bac ton examen tes vacances (pff) ça va et je te fais un bisou.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

AU HASARD !

Archives

VIDÉOS

@welldune INSTAGRAM