Tokyo Day 2

Hey !

Donc, lundi matin direction le Musée Ghibli. Il se trouve en banlieue de Tokyo, même si on ne sent rend pas compte parce que les immeubles ne s'arrêtent jamais !


 


On a pas le droit de prendre des photos à l'intérieur du musée, j'ai trouvé ça super dommage ! 


Mes photos sont un peu nulles, mais c'est les seules que j'ai pris donc tu y as droit quand même. Nah.

Bon je vais quand même vous raconter le musée, même si je n'ai pas pu prendre des photos..

L'architecture du musée est conçue "pour que les enfants se perdent" (je cite hein, j'ai pas inventé ça toute seule) : il est super compliqué, il y a des portes qui ne donnent nul part, des couloirs dans le vide, des portes miroirs, des escaliers tours... 

Et puis une reproduction du bureau de Miyazaki (j'ai vérifié l'orthographe) des documents pour comprendre ses méthodes de travail, des croquis (et puis sûrement des explications mais excusez moi je ne comprend pas le japonais). Il y a un chat-bus en peluche géant, un théâtre avec des courts métrages inédits (et visibles uniquement dans ce musée) (et en japonais, évidemment !), et plein d'animations sur les dessins animés en général... super musée. 

Ensuite on a déjeuné dans le café à côté, The Straw Hat dans des assiettes Totoro et Noiraudes (pour aller avec nos nouvelles peluches) ! 


Ensuite, direction Harajuku, un quartier, euh, génial. C'est la où je voulais aller depuis le début, c'est là ou il y a toutes les boutiques de vêtements "typiques", genre lolita girly étrange, tu croise des gens dans la rue qui sont... spéciaux, et tu ne t'étonnes plus de rien, même pas de cette fille aux cheveux verts qui a des plateformes arc en ciels avec des clous de 30 cm de haut !



Il y a aussi des socks shops, les socks shops c'est un peu le paradis, surtout pour les filles un peu bizarre comme moi qui sont accro à la chaussette. 

Et puis il y a ... (suspense) les tout à 100¥. Et ça, c'est juste une invention in-cro-yable.
Il y en a un peu partout dans Tokyo, plus ou moins grands. 
100 yens, c'est très exactement 76 centimes, et 4 étages d'objets japonais en tout genre à 76 centimes, c'est le bonheur ! 

On trouve de tout : des faux cils, des gommes électroniques (j'ai toujours pas compris...), il y a un rayon cuisine, bureau, beauté, pharmacie...


Ah, et aussi la vision de la crêpe chez les japonais (ça vaut le détour) : 




Le jour où je trouverais des crêpes comme ça à Paris, je serais heureuse.




Elles sont vendues dans des cornets, et il y a des crêpes en plastique dans la rue pour te montrer comment c'est. Mais ça c'est une habitude au Japon :


Et puis un peu plus loin il y a Laforet, un grand magasin plein de boutiques trop chouettes, et il y a un Topshop mais il était minuscule et j'ai rien trouvé.. par contre je me suis trouvée une pochette en plastique souple transparente rose fluo géante, je l'aime ! 

Et après tous ça, on est rentrés à l'hotêl et on a pris le métro. Le métro japonais, c'est affreusement compliqué !

Et puis comme si ça ne suffisait pas, on s'est perdus. 
En même temps, se perdre dans une ville étrangère ou les rues n'ont pas de noms, où il y a un alphabet différent et ou tout le monde parle japonais, je m'y attendais un peu. 

Mais les japonais sont tellement attentionnés et polis qu'on a trouvé quelqu'un qui nous a accompagné jusqu'au restaurant. (quartier hidamashi)


Les serveuses sont en kimono, il faut enlever ses chaussures... et il y a un trou
sous la table pour mettre ses pieds.

J'aime j'aime j'aime le Japon !


2 commentaires:

  1. J'espere que tu pourras, ça vaut vraiment le coup !! Bisous Dune

    RépondreSupprimer

 

AU HASARD !

Archives

VIDÉOS

@welldune INSTAGRAM